LA PHOTOGRAPHIE HUMANISTE ET THE CONCERNED PHOTOGRAPHY


This post is also available in: Anglais

La Galerie Rouge propose pour sa nouvelle exposition une confrontation entre deux sensibilités photographiques qui ont marqué le XXe siècle et dont les oeuvres résonnent aujourd’hui avec les problématiques de notre monde actuel : La Photographie Humaniste et « The Concerned Photography ».

La photographie humaniste est apparue en France dès les années 1930 et a nourri l’imaginaire visuel des années d’après-guerre en étant largement diffusée par les revues de cette époque. Elle est centrée sur l’être humain et le présente dans son environnement quotidien : les rues, les cafés, les bals et les parcs. Parce qu’ils se laissent facilement photographier et qu’ils représentent l’espoir d’un monde nouveau, les enfants sont parmi les sujets favoris des photographes humanistes. On compte parmi ces plus grands représentants : Édouard Boubat, Henri Cartier- Bresson, Robert Doisneau, et Sabine Weiss dont les oeuvres figurent dans cette exposition. Malgré la vision plurielle qu’ils proposent à travers leurs photographies, il leur a souvent été reproché de s’attacher à un réalisme poétique qui met en avant la beauté du monde plutôt que de dénoncer une réalité sociale. « The Concerned Photographer » est un terme choisi par le photo-reporter américain Cornell Capa pour décrire des photographes qui utilisent la photographie pour éduquer et changer le monde, pas juste pour l’enregistrer. C’est une photographie profondément engagée et politique, née de la Seconde guerre mondiale et qui a cherché, en prenant pour sujet central l’être humain, ses espoirs et ses craintes, à approfondir les problématiques contemporaines, et à s’efforcer de les dénoncer afin d’éviter le retour de tragédies. En 1967, Cornell Capa organise à New York une exposition éponyme, « The Concerned photographer », et publie deux livres, en hommage à ces photographes engagés parmi lesquels son frère, le photoreporter Robert Capa, mort en Indochine en 1954 et son ami David Seymour tué en Égypte pendant la crise du Canal de Suez en 1956. L’exposition « The Concerned Photographer » aboutit à la création de l’International Center for Photography à New York en 1974 qui a pour objectif de défendre et promouvoir cette photographie engagée.

Plutôt que d’opposer ces deux sensibilités, cette exposition souhaite les faire dialoguer et montrer qu’une vision poétique du monde ne s’oppose pas nécessairement à une vision engagée. Ces photographes, américains, français, britanniques, allemands, polonais, fréquentaient d’ailleurs les mêmes agences de presse et de photographes – l’agence Magnum, l’agence Rapho -, et leurs oeuvres étaient souvent présentées dans les mêmes expositions dont la plus célèbre fut « The Family of Man » réalisée par Edward Steichen au MoMA de New York en 1955. En tant que photo-reporters, ils ont tous et toutes parcouru le monde à la recherche d’une certaine justice sociale et d’un monde plus humain. Les thèmes abordés dans leurs images se rejoignent : l’amour, l’amitié, la pauvreté, la guerre, la souffrance et la solitude humaines. Habité.e.s par une profonde empathie pour les sujets photographiés, ils cherchent par leurs images à se réconcilier avec le monde et leurs propres traumatismes. La Galerie Rouge invite le visiteur à se plonger dans l’histoire de ces deux mouvements et à découvrir les oeuvres remarquables de photographes qui ont marqué la photographie du XXe siècle. Les tirages présentés, pour la plupart vintages, sont des pièces de collection.

 


 

Photographies Exposition collective

Vernissage jeudi 21 mars à partir de 18h
Du 21/03/2024 au 11/05/2024
La galerie rouge
3 rue du Pont Louis-Philippe
75004 Paris
France

Horaires : Du mercredi au samedi de 11h à 19h
Téléphone : 01 42 77 38 24
contact@lagalerierouge.paris
www.lagalerierouge.paris